Promenade (écrivez la suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Promenade (écrivez la suite)

Message par Youlrish le Sam 18 Juin - 21:57

J'ai garé mon camion cet après-midi et je suis monté dans ma Panda. J'ai mis le contacte, tiré le starter, débrayé, lancé le moteur... Au quart de tour, j'ai ramené le starter à moitié, le régime du moteur est descendu, le son est clair, léger, sans fausses notes. La minute suivante je repousse complètement la "tirette" et le calme envahis l'habitacle, j'ouvre la fenêtre et allume ma clope, il fait beau, le soleil m'éblouit un peu, je mets mes verres teintés et allume l'autoradio. La clé USB se charge et Jeff Loomis se fait entendre dans les enceintes, je suis bien, je verrouille la première et m'élance tranquillement, les tours s'enchainent, le régime monte, linéaire, l'accélérateur répond bien, c'est fluide, presque liquide.

90 km/h sur une portion de quatre voies, je n'entends pas le chant de la mécanique, les autres me dépassent, je ne veux pas aller plus vite, je suis bien, j'ai envie de rouler, de prendre une direction au hasard, et d'oublier le temps...

Un ténor italien s'incruste dans l'air m'emporte sur l'autostrada ; un chant mécanique strident puis rauque, lumineux et surprenant comme les flammes qui sortent du pot de la Ferrari qui vient de me doubler, plus fluet celui qui suit d'une Audi sa couleur de cérémonie funèbre qui essaie de suivre la belle rouge dans ses envolées lyriques au tempo con fuoco.

Bien, passons la 4 sur ces notes plus rock, je ne sais pas encore comment les accompagner avec mon petit harmonica à 4 cylindres et le soleil comme le ciel bleu sont beaux !

Ainsi se met en place sous la musique de l'harmonica en Fire majeur et le soleil - de plomb - tandis que mon pied devient de plomb également pour rejouer ce duel (trio ?) routier du Bon, la Brute et le Truand. L'asphalte défile, les lignes discontinues jouent le tempo comme des touches de piano de western remplaçant le rock de la Moretti.
Maranello trotte désormais tandis que la R10 prépare un mauvais tour en s'engouffrant dans son aspi... Souffrant en 5ième, mon destrier galope à 110, on se dévisage... Double débrayage pour l'Audi, ça feule mais elle se tapit toujours dans l'aspi de la Ferrari... On se jauge depuis nos vitres... Puis-je retenter de rétrograder en 4 ou je les suis ? La TT va-t'elle déboiter ?... BANG BANG !!! La Ferrari a tiré la première, l'Audi meurt sous les détonations de la ligne inox, crac ! La vitesse semble avoir sauté, je suis dépassé et soufflé !
Ils s'éloignent au loin à l'horizon, je rigole du tour et du film que je me suis fait !

Pas longtemps, voilà Spielberg qui me pousse aussi au Duel, hors de question que ce mythique camion me rattrape comme la Plymouth Valliant du héros ; 90km/h c'est pas bon au final sur un belle route comme ça, et je repars dans mes rêves sous le ciel bleu et le bitume qui s'allonge vers l'infini.

Les kilomètres se sont enchainés, les uns après les autres, une sortie, quelques carrefours, puis un fin ruban noir... Le voyant de carburant s'allume, il fait nuit à présent, je regarde l'heure mais l'horloge de la voiture s'est arrêtée. Je sors mon téléphone portable, plus de batterie. Je me demande où je suis, plus que trois ou quatre litres dans le réservoir, je reste calme, il doit y avoir une pompe quelque part.

Je traverse une forêt sombre, les arbres sont tordus et bougent sous le vent, comme de leur propre volonté, ambiance surréaliste et inquiétante, tout droit sortie d'un vieux compte pour effrayer les enfants. La brume se lève, la route devient sinueuse, je lève le pied, la purée se fait plus épaisse encore, j'ai du mal à distinguer le sol, je roule lentement, l'atmosphère paraît électrique, j'ai un goût de métal dans la bouche, je m'arrête, je ne vois plus la route... J'enclenche le feu de brouillard et les feux de route puis je sors, j'entends le vent autour de moi, c'est le vide, à part les phares de l'auto il n'y à rien, c'est le néant au milieu de nulle part.

J'ai la sensation d'être observé, peut-être par quelque animal égaré, un frisson parcourt ma nuque, je remonte dans la voiture et ferme la fenêtre.

Le nuage a l'air de se dissiper un peu, je reprends mon chemin lentement en deuxième, quelques minutes passent et je crois distinguer une forme sombre dans la lumière ouaté, genre de spectre sans contour, à mesure que je m'approche la silhouette se fait plus net et précise, c'est une femme ! Que peut bien faire une femme seule et à pied dans un endroit pareil ?! Me dis-je...

Je m'arrête à sa hauteur, elle se penche lentement vers moi, elle est jeune et belle, approximativement 1 mètre 70, mince, elle porte un long imperméable clair, comme on en voyait dans les années 40 ou 50, un ruban rouge coiffait de longs cheveux brun, le teint pâle avec des yeux en amande d'un noir profond, le nez fin et des lèvres... Mon Dieu, des lèvres...

- Je me suis égarée, dit-elle soudain, je rentrais au village quand le brouillard s'est levé, il n'y a pas de forêt sur ma route, je ne comprends pas.
- Montez, répondis-je en esquissant un sourire, je vous dépose.

Elle s'assied à coté de moi, son imper s'écarta et dévoila le bas d'une jupe sombre et de longues jambes qui se terminaient par une paire de talons haut noir également. Quelle look, pensais-je, on aurait cru qu'elle sortait d'un vieux film en noir et blanc, mais quelle beauté !

- Savez-vous où nous sommes ? Demanda-t-elle.
- Oui... Non, non je ne sais pas, cependant si je ne trouve pas d'essence rapidement nous aurons un problème, lui dis-je inquiet. Où habitez-vous ?
- Cuisy, c'est un petit village à l'Est de Montfaucon-d'Argonne, à environs quatre kilomètres.
- Je connais Montfaucon, c'est dans la Meuse, j'ai habité à Sainte-Ménéhould voilà plusieurs années maintenant c'est en Argonne au Nord-Est de la France, mais vous ne venez sûrement pas de si loin à pied ? M'exclamai-je. Je suis perdu mais je peux dire avec certitude que les volcans d'Auvergne ne sont pas si loin !
Ses yeux me regardaient d'un air étonnés.
- C'est impossible, je ne comprends pas ! Répondit-elle. Je me souviens parfaitement être sortie de l'épicerie et d'avoir marché en direction de mon village, je connais bien le chemin !

Un long silence s'ensuivit. Elle délire, pensais-je, dommage...


Dernière édition par Youlrish le Sam 25 Juin - 0:36, édité 4 fois

_________________
1000s grise 1988 |
1000s noir 1988 |
Talbot Solara SX 1981 |
C'est quand on voit un moustique se poser sur ses testicules, qu'on comprend qu'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence...
Forum Fandepanda
avatar
Youlrish
Admin

Messages : 560
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 31
Localisation : Laval (53)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par starter le Dim 19 Juin - 18:29

Bonjour,
c'est bô... sunny on dirait le début d'un roman...vivement la suite scratch
@+Christian
avatar
starter

Messages : 195
Date d'inscription : 31/08/2015
Localisation : Loiret (45)

http://bebe45.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par tsigpierre le Dim 19 Juin - 21:13

Ta prose est bien faite, pleine de poésie, mais elle ne correspond pas à une Panda .
Soyons sérieux : Qui a déjà démarrer sa Panda du 1er coup ?   Quand tu parles du calme dans une panda, le seul moment ou je profite du calme dans la mienne, c'est quand elle est en panne. Qui peu écouter les sons d'un autoradio quand le moteur tourne avec ses 80 décibels ?
Mais si la panda était comme tu la décris, elle n'aurait plus le même charme. Elle est comme nos enfants, pleines de défauts et d'imperfections que nous ignorons volontairement car on les aime vraiment comme ça .

 
avatar
tsigpierre

Messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 57
Localisation : Genlis 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par Youlrish le Dim 19 Juin - 21:27

Merci pour ta critique plutôt violente Pierre mais tu n'as pas lu correctement, 90 km/h fenêtre ouverte et Loomis dans les enceintes, non tu n'entends pas la mécanique ^^

Si quelqu'un veut écrire la suite aucun problème, d'ailleurs pourquoi pas, ça pourrait être amusant !

_________________
1000s grise 1988 |
1000s noir 1988 |
Talbot Solara SX 1981 |
C'est quand on voit un moustique se poser sur ses testicules, qu'on comprend qu'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence...
Forum Fandepanda
avatar
Youlrish
Admin

Messages : 560
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 31
Localisation : Laval (53)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par moyanos le Lun 20 Juin - 19:56

Toutes mes panda, comme toutes mes voitures, ont toujours démarrés au quart de tour et on entend bien l autoradio sans avoir à monter de sono ou le volume au maxi.



Un ténor italien s incruste dans l'air m'emporte sur l autostrada; un chant mécanique strident puis rauque, lumineux et surprenant comme les flammes qui sortent du pot de la Ferrari qui vient de me doubler, plus fluet celui qui suit d une Audi sa couleur de cérémonie funèbre qui essai de suivre la belle rouge dans ses envolés lyriques au tempo con fuoco

Bien, passons la 4 sur ces notes plus rock, je ne sais pas encore comment les accompagnés avec mon petit harmonica à 4 cylindres et le soleil comme le ciel bleu sont beaux !

_________________
avatar
moyanos

Messages : 328
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 36
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par Youlrish le Lun 20 Juin - 20:44

Génial, j'essaie de soigner l'orthographe, la grammaire et la ponctuation, c'est pas facile car je ne suis pas plus fort que vous ^^

Plus dure encore de corriger la ponctuation car une virgule placée au mauvais endroit et le sens de la phrase peut changer complètement, et le but du jeu est que ce que vous écrivez garde son sens....

Si jamais je fais une erreur n'hésitez pas à le signaler, je placerai vos écrits à la suite dans le premier post.

_________________
1000s grise 1988 |
1000s noir 1988 |
Talbot Solara SX 1981 |
C'est quand on voit un moustique se poser sur ses testicules, qu'on comprend qu'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence...
Forum Fandepanda
avatar
Youlrish
Admin

Messages : 560
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 31
Localisation : Laval (53)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par moyanos le Mar 21 Juin - 1:46

pas évident d inventer comme ça surtout à froid !

Ainsi se met en place sous la musique de l harmonica en Fire majeur et le soleil - de plomb - tandis que mon pied devient de plomb également pour rejouer ce duel routier du Bon, la Brute et le Truand. L asphalte défile, les lignes discontinues jouent le tempo comme des touches de piano de western remplaçant le rock de la moretti.
Marenello trotte désormais tandis que la R10 prépare un mauvais tour en s engouffrant dans son aspi... souffrant en 5ième, mon destrier galope à 110, on se dévisage... double débrayage pour l Audi, ça feule mais elle se tapis toujours dans l aspi de la Ferrari... On se jauge depuis nos vitres... puis-je retenter de rétrogradé en 4 ou je les suit ? L a TT va t elle déboité... BANG BANG !!! La Ferrari à tiré en premier, l Audi meurt sous les détonations de la ligne inox, crac la vitesse semble avoir sauté, je suis dépassé et soufflé !
Ils s éloignent, au loin à l horizon, je rigole du tour et du film que je me suis fait !
Pas longtemps, voila Spielberg qui me pousse aussi au Duel, hors de question que ce mythique camion me rattrape comme la Plymouth Valliant du héros; 90km/h c est pas bon au final sur un belle route comme ça, et je repars dans mes rêves sous le ciel bleu et le bitume qui s allonge vers l infini

_________________
avatar
moyanos

Messages : 328
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 36
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par Youlrish le Mar 21 Juin - 8:27

Excellent les références ^^

_________________
1000s grise 1988 |
1000s noir 1988 |
Talbot Solara SX 1981 |
C'est quand on voit un moustique se poser sur ses testicules, qu'on comprend qu'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence...
Forum Fandepanda
avatar
Youlrish
Admin

Messages : 560
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 31
Localisation : Laval (53)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par Youlrish le Sam 25 Juin - 0:36

Les kilomètres se sont enchainés, les uns après les autres, une sortie, quelques carrefours, puis un fin ruban noir... Le voyant de carburant s'allume, il fait nuit à présent, je regarde l'heure mais l'horloge de la voiture s'est arrêtée. Je sors mon téléphone portable, plus de batterie. Je me demande où je suis, plus que trois ou quatre litres dans le réservoir, je reste calme, il doit y avoir une pompe quelque part.

Je traverse une forêt sombre, les arbres sont tordus et bougent sous le vent, comme de leur propre volonté, ambiance surréaliste et inquiétante, tout droit sortie d'un vieux compte pour effrayer les enfants. La brume se lève, la route devient sinueuse, je lève le pied, la purée se fait plus épaisse encore, j'ai du mal à distinguer le sol, je roule lentement, l'atmosphère paraît électrique, j'ai un goût de métal dans la bouche, je m'arrête, je ne vois plus la route... J'enclenche le feu de brouillard et les feux de route puis je sors, j'entends le vent autour de moi, c'est le vide, à part les phares de l'auto il n'y à rien, c'est le néant au milieu de nulle part.

J'ai la sensation d'être observé, peut-être par quelque animal égaré, un frisson parcourt ma nuque, je remonte dans la voiture et ferme la fenêtre.

Le nuage a l'air de se dissiper un peu, je reprends mon chemin lentement en deuxième, quelques minutes passent et je crois distinguer une forme sombre dans la lumière ouaté, genre de spectre sans contour, à mesure que je m'approche la silhouette se fait plus net et précise, c'est une femme ! Que peut bien faire une femme seule et à pied dans un endroit pareil ?! Me dis-je...

Je m'arrête à sa hauteur, elle se penche lentement vers moi, elle est jeune et belle, approximativement 1 mètre 70, mince, elle porte un long imperméable clair, comme on en voyait dans les années 40 ou 50, un ruban rouge coiffait de longs cheveux brun, le teint pâle avec des yeux en amande d'un noir profond, le nez fin et des lèvres... Mon Dieu, des lèvres...

- Je me suis égarée, dit-elle soudain, je rentrais au village quand le brouillard s'est levé, il n'y a pas de forêt sur ma route, je ne comprends pas.
- Montez, répondis-je en esquissant un sourire, je vous dépose.

Elle s'assied à coté de moi, son imper s'écarta et dévoila le bas d'une jupe sombre et de longues jambes qui se terminaient par une paire de talons haut noir également. Quelle look, pensais-je, on aurait cru qu'elle sortait d'un vieux film en noir et blanc, mais quelle beauté !

- Savez-vous où nous sommes ? Demanda-t-elle.
- Oui... Non, non je ne sais pas, cependant si je ne trouve pas d'essence rapidement nous aurons un problème, lui dis-je inquiet. Où habitez-vous ?
- Cuisy, c'est un petit village à l'Est de Montfaucon-d'Argonne, à environs quatre kilomètres.
- Je connais Montfaucon, c'est dans la Meuse, j'ai habité à Sainte-Ménéhould voilà plusieurs années maintenant c'est en Argonne au Nord-Est de la France, mais vous ne venez sûrement pas de si loin à pied ? M'exclamai-je. Je suis perdu mais je peux dire avec certitude que les volcans d'Auvergne ne sont pas si loin !
Ses yeux me regardaient d'un air étonnés.
- C'est impossible, je ne comprends pas ! Répondit-elle. Je me souviens parfaitement être sortie de l'épicerie et d'avoir marché en direction de mon village, je connais bien le chemin !

Un long silence s'ensuivit. Elle délire, pensais-je, dommage...

_________________
1000s grise 1988 |
1000s noir 1988 |
Talbot Solara SX 1981 |
C'est quand on voit un moustique se poser sur ses testicules, qu'on comprend qu'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence...
Forum Fandepanda
avatar
Youlrish
Admin

Messages : 560
Date d'inscription : 30/08/2015
Age : 31
Localisation : Laval (53)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade (écrivez la suite)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum